Comment préparer sa route avant son départ en road trip ?

Préparation itinéraire road tripVous savez que vous voulez partir à vélo mais vous ne savez pas encore exactement où ? Si c’est votre cas, la première étape pur préparer votre road trip est de savoir où vous voulez aller.

Quel(s) continent(s)? Vous préférez faire de la pleine ou plutôt de la haute route? A moins que vous souhaitiez faire les deux? De combien de temps disposez-vous?

Une fois que vous avez réponse à toute ces questions, vous pouvez passer à l’étape suivante qui est de tracer votre route sur une carte.

Pour cela, le mieux, c’est de vous inspirer des itinéraires des personnes qui ont pédaler avant vous dans les pays que vous voulez visiter.

 

 

S’inspirer de ceux qui sont déjà passés par là

 

Capture

Connaitre les meilleures routes

La plupart des tourdumondistes proposent sur leur blog une carte très précise de leurs étapes et des routes qu’ils ont empruntés. Cela vous permet de savoir précisément quelles routes vous pourrez prendre et quelles routes vous devrez éviter.

Par exemple, cette carte partagée par un cycliste qui a fait un Bangkok-Paris en 2013 est une bonne source d’inspiration, confrontée aux itinéraires d’autres cyclistes. D’ailleurs le cycliste qui a suivi cette route n’a probablement pas pris le temps de s’inspirer des routes de ceux qui l’ont précédé. On voit qu’il a du rebrousser chemin sur plusieurs dizaines de kilomètres après avoir choisi une mauvaise route !

 

Connaitre les passages de frontières

Frontière Vetnam
Crédit photo : Nicolas Vanrietvelde

S’inspirer de la route de ceux qui sont passé avant nous est également un bon moyen d’avoir un aperçu rapide des points de passage de frontière. En tant qu’européens, nous avons l’habitude de pouvoir franchir toutes les frontières. Quand on va en Allemagne ou en Belgique, on ne se pose pas la question « Par où vais-je bien pouvoir franchir la frontière? ». La frontière est ouverte et la circulation est libre sur toute sa longueur. Ailleurs dans le monde, cela peut-être bien plus compliqué. Ce n’est pas parce que deux pays sont frontaliers qu’il est possible de franchir cette frontière par le sol. Il faudra parfois prendre l’avion pour franchir la frontière. Exemples : Frontières entre la Chine et l’Inde, entre la Turquie et l’Arménie ou encore entre la Thaïlande et la Birmanie.

De même, ce n’est pas parce qu’il y a un poste frontière que vous pourrez passer. Certains postes frontaliers sont réservés exclusivement aux résidents des deux pays frontaliers et fermés pour tous les autres.

Bref, suivre les pas de ceux qui sont passés avant nous peut nous éviter de nombreux détours !

Bien sur, il faudra vous assurer que les frontières sont toujours ouvertes au moment de votre départ. Les situations géopolitiques peuvent évoluer extrêmement vite. Il en est de même pour les visas, les règles peuvent être très différentes d’un mois à un autre ou d’un pays à un autre. Plus d’infos sur les visas.

 

Contacter les cyclistes qui vous ont précédés

Pour préparer sa route ou même le voyage tout entier, le mieux est de contacter ceux qui sont déjà passés par là. Vous trouverez facilement leur contact sur leur blog. Lorsque l’idée m’est venue de partir en roadtrip pour rejoindre Bangkok à Paris à vélo, j’ai contacté plusieurs cyclistes qui revenaient de cette

12402104_988403727884408_9131775605387893212_o

route. Ils m’ont tous réservé un très bon accueil et n’ont pas hésité à mon consacrer beaucoup de temps et de réflexion pour m’aider à préparer ma route et l’expédition.

Si vous contacter plusieurs personnes, vous vous apercevrez vite qu’ils ne sont pas tous du même avis. Il y a plusieurs manière d’aborder et de vivre ce type d’expérience. Toutefois, ils vous donneront tous de très bon conseils. A vous de confronter plusieurs avis pour vous prendre des décisions en accord avec vos objectifs de voyage.

 

Eviter de passer par des routes trop isolées

Dans certains pays vous n’aurez pas le choix des routes puisqu’il n’y a que deux routes : une de nord au sud et une autre d’ouest en est. Toutefois, quand vous aurez le choix  évitez de choisir les routes les plus isolées. En effet, ce n’est jamais très prudent d’être totalement isolé. Vous risquez de vous faire mordre par des chiens et de ne pas être en mesure d’accéder à un hôpital dans les 24h. Pour rappel, sans vaccin une morsure de chien enragé peut-être fatale dans les 48h. De même, l’isolement peut être problématique pour vous approvisionner en eau potable et en nourriture. Enfin, certaines régions isolées du monde sont particulièrement exposées en raison de trafics divers ou de la présence de groupes armés radicaux. Même si les incidents sont très rares, mieux vaut prendre ses précautions.

 

Tracer sa route sur Google Maps

La dernière étape est de tracer sa route sur une carte papier ou internet. J’ai personnellement utilisé les services de Travelmap mais il existe peut-être des cartes mieux optimisées pour ce type d’usages… N’hésitez pas à nous faire partager vos trouvailles en commentaire !

Bangkok paris à vélo - Bangkok paris by bike

 

Préparer son road trip en faisant des fiches pays (suite I)

Faire une feuille de route pour planifier son road trip (suite II)

 

 

Suivre Pierre-Ad:

Pierre-Adrien Mongin est un jeune diplômé de Montpellier Business School. Il a décidé de consacrer une année de sa vie pour découvrir le monde et ses habitants à vélo. Parti de Bangkok en février 2016, il a rejoint Paris à vélo ler 1er Avril 2017 ! Un voyage merveilleux au fil des rencontres... Il est maintenant à la recherche d'une mission dans le marketing en tant que chef de produit ou chef de projet marketing digital. Aidez-le à continuer son rêve !

2 Responses

  1. Hello!! Très heureux d’avoir pu apporter une aide via mon blog de voyage! Par contre, une précision, l’exemple que tu donnes avec ma carte ou j’ai rebroussé chemin est un mauvais exemple! hahaha j’ai volontairement fait un petit détour à cet endroit la pour aller admirer de très jolies rizières en terrasse! Je m’étais tout comme toi beaucoup renseigné sur l’ensemble des itinéraires possibles avant mon départ et au cours de mon voyage. C’est comme tu le dis un point très important et trop souvent négligé par les voyageurs. Ce qui peut parfois mener à de très mauvaises surprises.

    • Salut Nicolas ! Comment as-tu trouvé ce blog? Et oui dans ce cas c’est un mauvais exemple 😀 Et il se pourrait bien que je fasse le même détour si tu me le recommande. Tu as traversé l’Asie à quelle période. Au Cambodge, c’est très aride en ce moment. Tu étais resté combien de jours au Vietnam? Je pense y rester moins de 15 jours pour éviter de prendre le visa (qui est assez cher en plus…!)

      A bientôt et n’hésite pas à me conseiller au fur et à mesure de mon avancée ! 🙂

Laissez un commentaire