Traversée du Tibet à vélo

Classé dans : all, Chine | 6

L’article sur ma traversée du Tibet à vélo est enfin disponible. Je m’excuse pour le retard, le mois de juin a été assez speed car j’avais encore à parcourir 4000km pour atteindre la frontière kazahj avant le 25 juin, puis la publication a encore pris du retard car cette fois-ci l’article n’est pas publié sur mon site mais sur le blog de mon partenaire GobyAVA.

Cela fait maintenant 3 mois que j’ai quitté Bangkok et après avoir traversé la Thaïlande, le Cambodge, le Laos et le Vietnam à vélo, je pédale maintenant en Chine depuis un mois. Dans mon dernier article, je vous racontais mes premières semaines en Chine et je vous avais laissé aux portes du Tibet : à Dali. Me voilà maintenant au cœur de ce magnifique Tibet !

 tibet1

Arrivée au Tibet !

Appuyé sur la chaine montagneuse de l’Himalaya, le Tibet est la région la plus élevé de la planète avec une altitude moyenne de 4 900m. L’Everest domine la région à plus de 8 848 m d’altitude. Bref, ce n’est pas de tout repos à vélo mais les paysages sont magnifiques et les traditions ancestrales préservées.

 

Visite de la vieille ville de Dali

Dali est une ville médiévale qui attire de nombreux touristes chinois. Depuis que je suis entré en Chine, c’est la première fois que je découvre une ville typiquement chinoise telle qu’on peut le voir dans les films !

tibet3-840x560
Le centre historique est entouré de rempart et il faut franchir de grandes portes pour pénétrer dans la ville. Les maisons et échoppes sont souvent construites en bois et les maisons de crépis sont joliment décorées de dessins et inscriptions chinoises.

 

Lire la suite

6 Réponses

  1. Merci Pierre-Adrien pour cette carte reçue ce matin ! Finalement le courrier est toujours sympa, même après instantané du signal électronique.
    Quel dommage de ne pas pouvoir flâner autant qu’on le veut à travers le monde. Il faut apprécier l’Europe qui au moins permet ça pour ses ressortissants.
    Tu m’apportes un nouvel éclairage à propos des chinois : accueillants, faisant du tourisme « vert » à travers leur pays… J’aurais aimé savoir ce qu’étaient ces pierres, trésor de ce paysan généreux.

    bonne suite, que Dieu te protège. Isabelle

    • Tous les chinois ne sont pas encore écolo. Ils ont encore beaucoup de mal avec le tris des déchets et en voiture ça ne les dérange pas de jeter leurs déchets par la fenêtre. Même les cyclistes balance leurs vieille chambre à air dans les champs… Paradoxalement, les villes chinoises ont interdit les scooter à essence. Tous les chinois roulent en silencieux et écolos scooters électriques. On n’y est pas encore en Europe!
      Concernant les pierres, probablement juste des cailloux ramassés par terre et dont cet homme s’est attaché pour leur forme particulière. Un enfant aurait fait la même chose en France.

  2. Cher Pierre-Adrien,

    Une fois n’est pas coutume, je t’envoie la maxime du jour, dès à présent :
     » l’art est, comme la prière, une main tendue dans l’obscurité, qui veut saisir une part de grâce pour se muer en une main, qui donne ». Franz Kafka
    Conversations avec Kafka

    Nané et ton Oncle Antoine te souhaitons très bon courage. Gardes-en sous la « pédale » pour tout ce qui te reste à parcourir.

    Nané et Oncle Antoine

    • Merci oncle Antoine et Nané pour vos messages d’encouragements et votre fidélité ! Je suis arrêté à Bishkek pour demander mes prochains visas mais je suis impatient de pouvoir repartir au plus vite. A bientôt.

  3. thiriet bernard

    beau et passionnant, merci pour ce partage; pour nous c’est sans effort, pour toi ce n’est pas pareil mais j’apprécie ayant un modeste parcours de cyclotouriste dans les alpes il y a bien longtemps…b thiriet

    • L’effort est généralement bien récompensé par les belles rencontres et les paysages extraordinaires! Merci pour votre message !

Laissez un commentaire